La chirurgie esthétique séduit de plus en plus la jeune génération

Les chirurgiens constatent de plus en plus de demandes de la part de la jeune génération entre 18 et 30 ans, parfois même chez les moins de 18 ans. Internet, médias télévisés ou encore exposition plus importante et banalisation de ce type d’intervention : les raisons de cet accroissement sont multiples.

Une intervention chirurgicale reste un acte important et définitif. Nous vous parlons aujourd’hui plus en détail des critères et informations à connaître avant de se lancer.

Ce qu’il faut savoir avant d’avoir recours à une chirurgie esthétique

Il est important de distinguer la chirurgie esthétique de la chirurgie réparatrice. Dans le second cas, les interventions consistent à palier des malformations qui peuvent entrainer des gênes chez le sujet (déformation de la cloison nasale, oreilles décollées ou malformées …)

La chirurgie esthétique a pour but de modifier l’apparence corporelle pour la rendre plus harmonieuse aux yeux de la personne.

Certaines parties corporelles peuvent être sources de complexe et de honte très tôt en âge chez un individu. La rhinoplastie est notamment une opération fréquemment demandée.

Néanmoins, plusieurs critères sont à prendre en compte avant de penser à la chirurgie :

  • Les os du visage d’un jeune doivent être entièrement formés avant de pratiquer une chirurgie plastique. L’os de la mâchoire, par exemple, est l’un des derniers os du visage à se consolider.

 

  • La rhinoplastie chez la femme peut se réaliser à partir de l’âge de 16-17 ans en fonction de l’évolution de la croissance osseuse, tandis que chez l ‘homme, on l’envisage à partir de l’âge de 17-18 ans.

 

  • Globalement, le visage et la peau continuent à évoluer tout au long de la croissance.

 

  • Les modes et normes de beauté évoluent rapidement au sein de nos sociétés. Un complexe d’hier peut devenir un atout de demain. Votre propre vision de vous-même peut ainsi évoluer au fil du temps.

Votre chirurgien vous accompagne et vous conseille

Que vous soyez mineur ou majeur, il est important de discuter autour de vous de l’idée d’une intervention.

Le chirurgien a un rôle de conseil et d’écoute décisif dans votre décision finale. En effet, seul un professionnel peut évaluer votre demande ainsi que les risques physiologiques et psychologiques potentiels d’une intervention.

Le chirurgien peut refuser une opération, s’il la juge risquée, inappropriée ou irréaliste.

Au cabinet, le Docteur Hue vous rencontre pour échanger avec vous, écouter vos attentes et vous guider pour définir au mieux vos besoins. Pour toute demande, n’hésitez pas à prendre rendez-vous avec le cabinet.